DOM

Martinique : un marché en très fort déclin

Logo-Safer-Martinique

 

Le marché foncier rural a fortement souffert de la crise sanitaire en 2020. En effet, le nombre de notifications reçues par la Safer a baissé de 45%. Ce phénomène s’observe également sur la surface moyenne des transactions qui est de 1,8 ha, contre 3,8 ha l’année précédente. Très peu de transactions dépassent le seuil des 10 ha. En nombre comme en surfaces de transactions, les secteurs les plus dynamiques sont le Nord-Atlantique (41 ha) et le Sud-Atlantique (36 ha).

Les prix moyens des terres agricoles sont les plus élevés au Nord-Atlantique, secteur fortement agricole, où les moyennes sont de 4 880 euros/ha, puis au Nord-Caraïbe avec 4 740 euros/ha.

Le niveau de prix dans chaque secteur repose sur la topographie et la pluviométrie. Pour la topographie, c’est le niveau de la pente qui est retenu : en fonction de son importance, il limite la mécanisation et donc la rentabilité des terres et la possibilité de diversification des cultures. La pluviométrie est également un facteur déterminant dans le barème des prix car elle favorise la rentabilité et offre une diversité de cultures. La plus-value est plus importante sur les terrains situés en zones irriguées. 

Le secteur Nord-Atlantique (de Grand’Rivière à Saint-Joseph) regroupe la zone montagneuse propice aux cultures vivrières, maraîchères et fruitières où l’on retrouve les pentes plus fortes et les flancs de la montagne Pelée avec une potentialité importante pour les grandes cultures (canne, banane). La pluviométrie y reste plus favorable. 

Le secteur Caraïbe, avec des communes tournées sur la façade maritime, est une zone qui connaît un climat plus sec surtout au mois de mars-avril. La pluviométrie y est plus faible et la topographie plus marquée. Le secteur Nord-Caraïbe s’étend du Prêcheur à Schoelcher, et le secteur Sud-Caraïbe des Trois-Ilets au Diamant. 

La plaine agricole du secteur Centre (du Lamentin à Rivière-Salée) est essentiellement localisée le long de la route nationale 5, le maintien de l’agriculture y est une priorité. On y trouve les grandes exploitations bananières ou cannières et quelques grandes zones d’élevage. 

Le secteur Sud-Atlantique s’étend du Robert à Sainte-Anne sur un terroir vallonné. Sa plus-value réside dans la présence de la plus grande zone agricole irrigable de la Martinique, ce qui ouvre à la pratique d’une agriculture plus diversifiée. 

 

PRIX DES TERRES AGRICOLESPrix annuels en euros courants par hectare

Région agricole 2020 Evolution
2020/2019
Nord-Caraïbe 4 740 ND
Nord-Atlantique 4 880 ND
Plaine Centre ND ND
Sud-Caraïbe 4 970 ND
Sud-Atlantique 4 930 ND

ND : non disponible.

Pour rappel, ces indicateurs de prix de vente correspondent à des moyennes observées établies en collaboration étroite avec le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation (SRISE) et publiées au Journal officiel dans le barème de la valeur vénale des terres agricoles.

Pour une évaluation ou un projet d’achat ou de vente, contactez la Safer.

Safer Martinique
Siège social
1, avenue Louis Domergue
Domaine de Montgérald
97200 FORT DE France
Tél. : 05 96 50 24 00

Site internet Safer Martinique